Nous connaissons de César (1921-1998) son travail sur les Compressions, réalisées au moyen d’une presse hydraulique, synthèses d’un hasard ordonné par un geste sculptural réinventé. Nous connaissons moins ses Expansions en fonte de fer, dont l’artiste a produit six pièces uniques en 1991. Expansion N°1 , Grosse ronde, toute en paradoxe entre mollesse formelle et rugosité du matériau, revêt un aspect tellurique dû à la rouille. A l’aléatoire du processus créatif se juxtapose celui de la transformation des matières dans le temps, ce qui fait de cette pièce une œuvre à la fois monumentale et vivante.